Autodidacte, cette jeune burkinabè a une voix veloutée, profonde et généreuse en émotions. Auteure-compositrice interprète, Nabalüm chante surtout en mooré, malinké et français, et ses thèmes d'inspiration sont la vie de la jeunesse africaine, des femmes ou des faits de société en Afrique. Très attachée à ses racines, elle tente de leur donner de nouvelles ailes.

Sa passion du chant elle la tient depuis l'enfance car toute petite déjà elle imitait les musiques qu'elle entendait ou inventait les mélodies nées de son inspiration. Ayant grandit à Abidjan, dans le quartier populaire de Koumassi, son penchant pour la musique a fait de Nabalüm une bizarrerie aux yeux de sa famille et de ses parents comptables.

A dix-neuf ans elle remporte localement des concours de chant et écume les cafés-concerts de la capitale ivoirienne, se forgeant les armes du métier d'artiste. Ses références sont aussi bien les grands noms de la musique africaine (Ismaël Lô, Fatoumata Diawarra, Lokua Kanza) que ceux de la pop internationale (Adèle, Bruno Mars).

Son premier EP de 5 titres "Nabalüm" est sorti le 15 avril au Burkina Faso et son premier album "Saké" paraitra à l'automne 2016 (production La Cour du Naaba).

Lauréate 2016 du programme Visas pour la création de l’Institut français, Nabalüm a été en résidence à la Cité Internationale des Arts de Paris jusqu'à fin juin où elle s'est produite en showcase le 23 mai avec Darline Desca.

Myame (1mn)

Wili  (1mn)

Pag nitam (1mn)

Wili acoustique (1mn)

Myame instru (1mn)

Aller au haut